Company partenariat investissement
- 23 -

Comment se constituer son portefeuille de placements ?

Bénéfices, Recettes, D'Affaires, Revenu

La création d’un portefeuille de placements nécessite généralement l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine. Plusieurs étapes sont alors nécessaires avant d’investir : déterminer son profil d’investisseur, répertorier les différentes classes d’actifs et en dégager le rapport rendement-risque, sélectionner les différents produits en adéquation avec son profil en veillant à créer un portefeuille équilibré, définir sa propre stratégie d’investissement.

Le profil d’investisseur

En résumé, voici les 3 principaux profils d’investisseurs :

  • celui dit prudent ou défensif : l’investisseur préfèrera alors les formules sécurisées pour lesquelles il ne s’expose pas aux risques de perte en capital.
  • le profil dynamique : l’investisseur est prêt à encourir des risques de perte en capital afin de profiter des rendements élevés
  • le profil neutre : l’investisseur recherche avant tout un certain équilibre entre rendement et risques

Les objectifs, l’horizon de placement, l’âge et la situation familiale et financière seront examinés de près. En ce qui concerne les objectifs, l’investisseur peut vouloir réduire ses impôts, préparer sa retraite, privilégier l’avenir de ses enfants, monter un projet, faire fructifier sa trésorerie. C’est à partir de ces objectifs que l’investisseur constitue le noyau de son portefeuille (à hauteur de 65% environ), le reste étant des produits de diversification.

Les différentes classes d’actifs

Les classes d’actifs proposées sur le marché sont répertoriées selon leur typologie, les rendements qu’elles proposent de même que les risques et les liquidités, ou encore la volatilité et la solidité en cas d’aléas économiques. On distingue par exemple les produits immobiliers réputés être des valeurs refuges, peu volatils et à rendement satisfaisant. Les produits boursiers quant à eux sont relativement instables en ce qui concerne leur valeur et par conséquent leur rendement ; idem pour la majorité des produits financiers. Quant aux placements atypiques, leur rendent est extrêmement élevé, de même que les risques : à choisir par conséquent avec vigilance.

La stratégie d’investissement

Il existe également différentes stratégies d’investissement en fonction du profil décrit plus haut. Par exemple, choisir d’investir en pleine propriété ou en démembrement. Cette seconde option est d’ailleurs recommandée selon les objectifs de l’investisseur : souscrire à l’actif à moindre coût, optimiser sa transmission dans le cas où il souhaite préparer l’avenir de ses héritiers, profiter d’un allègement fiscal, etc.

L’investissement peut aussi être financé de différentes manières : en cash ou à crédit, en fonction de la situation financière entre autres. Le budget alloué à cet effet doit alors avoir été préalablement fixé. Le financement à crédit donne d’ailleurs lieu à un effet de levier profitable pour le portefeuille.

Investissement

  1. 29 Mars 2020Loi Girardin industriel : qui sont les associés d’une SNC ?86
  2. 16 Oct. 2019Loi Girardin Outremer : contraintes et risques238
  3. 13 Août 2019À quel moment est-il judicieux de débloquer son PERP ?225
  4. 24 Juin 2019Investir dans des bureaux à Paris : tout savoir197
  5. 30 Avril 2019Investir en Outremer pour un résident en métropole : quelles démarches ?203
  6. 28 Déc. 2018Le fonctionnement des parts et actions dans un SAS384